Articles avec #recettes vietnamiennes tag

Publié le 14 Novembre 2013

   Le gâteau au manioc ou "Gâteau manioc" est un délice sucré qui se consomme dans de nombreux pays (d'Amérique du Sud, d'Afrique et d'Asie du Sud-Est). J'ai d'ailleurs découvert ce dessert dans sa version brésilienne il y a de cela quelques années.

Aujourd'hui, je vous propose la recette du Bánh khoai mì nướng* / Gâteau au manioc vietnamien. Cette recette est le fruit de plusieurs lectures (notamment du génialissime blog Le canard du Mekong) et des souvenirs encore frais de mon premier bolo de mandioca réalisé à 4 mains. 

* bánh = gâteau, khoai mì = manioc, nướng = cuit au four

Gâteau au manioc / Bánh khoai mì nướng
Ingrédients :
  • 500g de manioc frais râpé
  • 1 pincée de sel
  • 150g de sucre blanc (ou 100g de sucre blanc + 50g de sucre de canne complet ou foncé)
  • 1 oeuf
  • 30g de beurre fondu
  • 30g de farine de tapioca
  • 200g de lait de coco

Recette :

Préchauffage du four : 180°c

1. Éplucher un morceau d'environ 600-650g de manioc, soit l'équivalent d'une racine de taille moyenne. Citronner-le ensuite avec un peu de citron vert (le jaune fera également l'affaire). Puis râper très finement la racine afin d'obtenir au moins 500g de manioc frais râpé.

2. Afin de faire dégorger le manioc et d'en extraire l'amidon, placer les filaments du tubercule ainsi obtenus, préalablement salé, dans un chinois en veillant à disposer un récipient sous ce dernier. La pincé de sel va permettre au manioc de rendre son eau.

Après 30 minutes, toujours dans le chinois, presser à l'aide d'une cuillère à soupe le manioc râpé afin d'éliminer l'excédent d'eau.

4. Dans un saladier, faire blanchir l’œuf avec le sucre au fouet. Ajouter ensuite la farine de tapioca et le beurre fondu. Lorsque l'appareil est bien homogène, incorporer le lait de coco, puis le manioc.

5. Huiler légèrement un moule à gâteau rond ou carré de taille moyenne. Y-verser la préparation et enfourner pour 45 minutes environ à 180°c. Comme pour un gâteau traditionnel, on peut tester la cuisson au cure-dent, ce dernier doit ressortir sec et le "bánh" doit cependant conserver son fondant.

En fin de cuisson, mettre le four en "position grill" durant quelques minutes. Cette opération permettra de faire légèrement caraméliser le dessus du Bánh khoai mì nướng.

6. Une fois cuit, sortir le moule du four. Après refroidissment, il ne reste qu'à démouler et découper le gâteau au manioc en carrés ou en losanges. Ce Bánh khoai mì nướng se déguste aussi bien tiède que froid et se conserve bien durant 4 à 5 jours.

Conseil : Il est possible de réchauffer légèrement le Bánh au micro-ondes ou à la vapeur, il retrouvera ainsi ,en un éclair, tout son moelleux

Bon appétit! 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Jess

Publié dans #Recettes vietnamiennes

Repost 0

Publié le 12 Octobre 2013

Les crevettes au caramel ou Tôm Rim constituent un plat simple et réconfortant, dans lequel on retrouve toutes les saveurs du Vietnam. En effet, ces délicieux crustacés sont sucrés, salés et épicés à la fois.

Crevettes au Caramel / Tôm Rim
Crevettes au Caramel / Tôm Rim
Recette / 4 Personnes :
  • 800g de crevettes crues non décortiquées
  • 4 petites gousses d'ail
  • 3 cs d'huile de tournesol
  • 4 cs de sucre
  • 3 cs de sauce nuoc mam
  • 1 tiges d'oignon nouveau (ciboule)
  • du poivre noir (de préférence du poivre du Vietnam)

1. Retirer la tête des crevettes, conserver la carapace et la queue de ces dernières. 

NB : Traditionnellement, les crevettes cuisent avec leur carapace, par commodité, il est possible de les décortiquer totalement. 

2. Éplucher et piler les gousses d'ail. 

3. Dans un wok, à feu doux, verser l'huile et le sucre. Faire caraméliser tout doucement sans remuer, et ce, jusqu'à l'obtention d'une jolie couleur brune. Ajouter l'ail en cours de caramélisant. 

4. Lorsque le caramel est brun, ajouter rapidement les crevettes. Les faire sauter en les enrobant bien de la sauce. Lorsqu'elles sont bien roses ajouter le nuoc mam. 

5. Laisser cuire quelques minutes afin que le jus réduise. Si besoin, rectifier l'assaisonnement en sel et nuoc mam en fin de cuisson. 

6. Éteindre le feu, ajouter la tige d'oignon nouveau finement émincée  et donner quelques tour de moulin à poivre.

7. Dresser enfin dans une belle assiette et servir sans attendre ces crevettes au caramel vietnamiennes accompagnées d'un généreux bol de riz blanc parfumé. 

 

Bon appétit! 

Voir les commentaires

Rédigé par Jess

Publié dans #Recettes vietnamiennes

Repost 0

Publié le 17 Août 2013

Salade vietnamienne

Il fait chaud, il fait beau, alors pourquoi se priver? A consommer sans modération, l'incontournable salade vietnamienne aussi rafraîchissante que savoureuse!

Ingrédients :

2 personnes

  • 2 Carottes râpées

Conseil : Râper les carottes au couteau économe, le résultat obtenu sera alors semblable à des tagliatelles

  • 1 concombre épépiné coupé dans la longueur puis tranché finement
  • 150 à 200g de pousses de soja frais
  • Quelques feuilles de laitue finement émincées
  • Une dizaine de feuilles de menthe fraîche ciselées
  • Quelques feuilles de coriandre
  • Un petit bol de sauce nem
  • Quelques gouttes d’huile de sésame

  • Optionnel : des cacahuètes grillées concassées, de la ciboule émincée, des échalotes frites, du piment rouge frais ou en flocons.

Recette :

Dans un grand saladier, mélanger les carottes râpées au couteau économe, le concombre épépiné découpé dans la longueur puis finement tranché, les pousses de soja frais, les feuilles de laitue émincées, et les feuilles de menthe fraîche ciselées.

Verser ensuite, le bol de sauce nem (nuoc mam préparé) que vous aurez préalablement enrichie de quelque gouttes d'huile de sésame. Bien mélanger l'ensemble, toutes les crudités doivent être suffisamment imprégnées de la sauce.

Dresser enfin la salade dans une ou deux assiettes. Parsemer le dessus de feuilles de coriandre, et aux choix, de cacahuètes grillées concassées, de ciboule émincée, d'échalotes frites, et de rondelles de piment.

Ce plat se déguste bien frais accompagné par exemple de rouleaux de printemps maison ou d'une bonne grillade.

 

Bon appétit!

Salade vietnamienne

Voir les commentaires

Rédigé par Jess

Publié dans #Recettes vietnamiennes

Repost 0

Publié le 12 Août 2013

Poulet mijoté au Gingembre : Ga Kho Gung

Le Ga Kho Gung ou Poulet mijoté au Gingembre est un plat populaire vietnamien simple à réaliser mais néanmoins délicieux. Il s'accompagne à merveille d'un bol de riz blanc parfumé.

Traditionnellement, pour cette recette, on utile un poulet entier, ou bien des cuisses de poulet, que l'on découpe en petits morceaux à l'aide d'un couteau couperet. Il existe également une version sautée ou Ga Xeo Gung / Poulet sauté au gingembre qui permet de remplacer les morceaux du poulet entier, avec os et peau donc, par des filets de poulet émincés. Pour le Ga Xeo Gung, les ingrédients sont sensiblement les mêmes, seul le mode de cuisson varie par rapport au Ga Kho Gung.

Ingrédients :

4 personnes

  • 4 cuisses de poulet découpées en petits morceaux
  • 4cm de racine de gingembre finement émincé
  • 3 gousses d'ail finement hachées
  • 1 cs de sucre brun (ou cassonade)
  • 2 cs de sucre
  • 1/2 échalote émincée
  • 2 pincées de sel
  • 2 cs de nuoc mam
  • quelques tours de moulin à poivre
  • 1 demi branche de citronnelle finement hachée
  • 2 cs d'huile d'arachide ou de tournesol
  • 1 grand verre d'eau

A la place de l'eau, certains utilisent du bouillon de poulet maison ou de l'eau de coco. Le plat n'en sera que plus savoureux et parfumé.

Recette :

Dans un grand saladier, mélanger le gingembre, l'ail, le sucre brun, l'échalote émincée, le sel, le nuoc mam, le poivre et la citronnelle. Y déposer les morceaux de poulet et malaxer le tout afin de bien faire pénétrer la marinade. Une fois la marinade réalisée, entreposer la préparation au minimum 1h au réfrigérateur.

Poulet mijoté au Gingembre : Ga Kho Gung

Dans un wok ou une sauteuse, faire caraméliser 2 cs de sucre dans 2 cs d'huile. Y faire frire le poulet pendant au moins 5 minutes. Il doit avoir une jolie coloration brune.

Ajouter l'eau, laisser mijoter à feu moyen/doux à découvert pendant environ 30 minutes. Si de l'écume se forme en cours de cuisson, la retirer à l'aide d'une cuillère. Le poulet va confire, tout doucement, dans ce jus qui va réduire et se concentrer en goût et en parfums.

Il ne reste plus qu'à dresser le Poulet mijoté au gingembre dans une assiette ou une marmite, de parsemer le dessus de quelques feuilles de coriandre et de donner quelques tours de moulin à poivre avant de le servir accompagné d'un bon riz blanc parfumé.

Bon appétit!

Poulet mijoté au Gingembre : Ga Kho Gung

Voir les commentaires

Rédigé par Jess

Publié dans #Recettes vietnamiennes

Repost 0

Publié le 4 Août 2013

Le Bun Cha, plat emblématique de la street food hanoienne

Le Bun Cha un plat extrêmement populaire, originaire du Nord du Viêtnam, et plus particulièrement d’Hanoï. Difficile de se balader dans les rues d’Hanoï sans trouver une échoppe qui n'en propose.

Le Bun Cha se compose de vermicelles de riz « bun », d’herbes fraîches, de crudités, et bien sûr, de grillades de porc. Pour ce plat, le porc peut être tranché en fines lamelles, mariné, puis grillé, ou bien, haché, mariné, façonné en boulettes et enfin grillé. Il est préférable d’utiliser de l’échine de porc pour réaliser ces délicieuses grillades, et si l’on souhaite réaliser des boulettes grillées, l’idéal sera de mélanger du maigre de porc haché et de l’échine de porc hachée préalablement désossée.

Ces savoureuses grillades de porc sont ensuite servies dans une assiette avec une portion de vermicelles de riz, des crudités, des légumes aigres et des herbes fraîches. Le tout accompagné d’un bol de l’indispensable nuoc mam préparé.

Ingrédients :

4 personnes

  • 400g de vermicelles de riz « bun »
  • ½ laitue émincée
  • 1 bouquet de menthe
  • 1 bouquet de coriandre
  • 1 concombre découpé en fin bâtonnets
  • 200g de pousses de soja

Optionnel : Légumes aigres

  • 1 oignon
  • 2 carottes

Au Viêtnam, on utilise souvent de la papaye verte. A défaut de papaye, on peut utiliser les légumes suivants : oignon, radis, carotte, céleri, poivron rouge.

  • 1 cs d’eau
  • 3 cs de verre de vinaigre de riz
  • 1 cs de sucre
  • ½ cuillère à café de sel.

Boulettes de porc grillées :

  • 400g de maigre de porc hâché
  • 250g d’échine de porc préalablement désossée puis hâchée

*Sucre caramélisé :

  • 4 cs de sucre
  • ½ verre d’eau

Ce caramel assez liquide, peut être remplacé par de la mélasse ou du sucre de canne brun dissous dans peu d’eau chaude.

Marinade :

  • 1 cc de sucre
  • 1 cs de sauce huitre
  • 2 cs de sauce nuoc mam
  • 2 cs d’échalotes émincée ou de ciboule
  • 3 cs de caramel préalablement réalisé

(ou 1 cs de mélasse ou de sucre de canne brun)

  • 2 bonnes pincées de sel
  • 2 gousses d’ail réduites en purée
  • 2 bonnes pincées de poivre noir moulu

Conseil : Le poivre noir du Viêtnam est tout indiqué pour réaliser cette recette

4 petites bols ou 2 bol de sauce nem ou nuoc mam préparé

Le Bun Cha, plat emblématique de la street food hanoienne
Recette :

Dans un grand saladier, mélanger le maigre de porc et l’échine de porc hâchés avec les ingrédients de la marinade. Laisser mariner au minimum 1h au réfrigérateur.

* Sucre caramélisé : Dans une casserole, à feu doux, faire cuire le sucre jusqu'à l'obtention d'un caramel. Immédiatement après être arrivé à la cuisson souhaitée, retirer la casserole du feu, et prudemment, verser le demi verre d'eau. Remuer délicatement à l'aide d'une cuillère en bois pour conserver un mélanger homogène. Ainsi, le "caramel" obtenu est assez liquide et possède une jolie couleur.

Pour les légumes aigres :

Découper les carottes en rondelles et émincer grossièrement l’oignon. Les mettre dans un bol ou une assiette creuse et ajouter ½ cc de sel. Bien mélanger le tout et laisser reposer 30 minutes. Après ce temps écoulé, le sel aura fait ressortir l’eau des légumes. Bien les égoutter et les rincer deux à trois fois à l’eau claire.

Enfin dans un bol, verser l’eau, le vinaigre de riz, le sucre et les légumes. Placer les légumes aigres au réfrigérateur, ils doivent mariner au moins 1h.

Faire cuire les vermicelles de riz comme indiquer sur le paquet. En général, il est nécessaire de les faire tremper quelques minutes dans de l'eau froide. Puis les faire bouillir entre 3 et 5 minutes dans un grand volume d’eau. Ensuite, les égoutter et les refroidir sous un filet d'eau froide. Les vermicelles doivent s’égoutter longuement, pour que toute l’eau s’en évapore. Il est donc impératif de réaliser cette étape au minimum 20 minutes avant de servir le plat.

Façonner ensuite les boulettes de porc avec les mains. Les aplatir légèrement pour faciliter la cuisson. Dans une poêle, verser une cs d’huile et y faire griller les boulettes à feu moyen sur chaque face. Les boulettes doivent avoir une jolie coloration brune. Pour juger de la cuisson, toucher le centre des boulettes avec le doigt, lorsqu’on sent que c’est ferme mais encore moelleux à cœur, c’est cuit. En général, il faut compter 2-3 minutes des deux côtés, soit 4-6 minutes de cuisson au total.

Le Bun Cha, plat emblématique de la street food hanoienne

Dresser enfin, les vermicelles de riz, les boulettes grillées, les crudités, les légumes aigres et les herbes fraîches dans une grande assiette. Servir le Bun Cha avec un bol de nuoc mam préparé. Déguster en plongeant allègrement les vermicelles et la viande dans la sauce.

Bon appétit !

Voir les commentaires

Rédigé par Jess

Publié dans #Recettes vietnamiennes

Repost 0

Publié le 24 Juin 2013

Le nem nuong est un plat populaire servi dans les gargotes de rue au Viêtnam. Il s’agit de boulettes de porc grillées souvent accompagnées d’herbes fraiches, de vermicelles de riz et de galettes de riz. Au Viêtnam, il est plutôt considéré comme un en-cas et se déguste pour le plaisir, un peu comme un marseillais se régale de panisses.

Nem Nuong : Les boulettes de porc grillées vietnamiennes
Nem Nuong : Les boulettes de porc grillées vietnamiennes

Ingrédients pour 4 personnes :

Farce :
  • 1kg d’échine de porc grasse hachée
  • 2 gousses d’ail en purée
  • 2 c.s d’eau froide
  • 2 c.s de sucre de canne
  • 1/2 c.c de sel fin
  • 1 c.s de farine de riz grillé (Pour les marseillais, vous en trouverez aisément à Tam-Ky ou Paris Store, pour les autres, en général, vous n’aurez pas de mal à vous en procurer dans votre épicerie « exotique » préférée)
  • 1 c.c de levure chimique
  • 1 c.s de fécule de pomme de terre (ou à défaut de maïs)

Accompagnement :
  • Coriandre fraiche
  • Menthe fraiche
  • Feuilles de laitue
  • Bun ou vermicelles de riz
  • Si on désire les consommer comme des Goi cuon / rouleaux crus :1 paquet de Galettes de riz de 20 à 22 cm de diamètre / banh trang
  • Sauce Tuong préparée

Recette :

Mélanger tous les ingrédients de la farce dans un gros saladier. Bien amalgamer le tout avec les mains.

Une fois la farce réalisée, vient la confection des boulettes. Si la farce est un peu collante lors de la confection, il peut être nécessaire de se huiler les mains afin de faciliter le façonnage. La tradition veut que l’on pétrisse chaque boulette 50 fois pour que celle-ci ne se défasse pas lors de la cuisson. Il peut être préférable d’utiliser ses deux mains en même temps pour gagner du temps, et de tricher un peu en ne pétrissant chaque boulette qu’une trentaine de fois… Les nem nuong peuvent être rondes ou plus ovoïdes et allongées. La cuisson sera plus aisée avec une forme plus allongée et moins bombée, un peu comme des petits mini-ballons de rugby de la taille d’un abricot.

Traditionnellement, les nem nuong sont grillés à la chaleur des braises. On peut également les griller au four position grill, au barbecue électrique ou à la poêle. Il faut compter en moyenne entre 3-5 minutes de chaque côté selon le mode de cuisson adopté.

Post rappelant la cuisson des bun, le pliage des galettes de riz et la recette de la sauce tuong préparée, liens en bleu : http://www.lacuisinedejess.fr/rouleaux-de-printemps-aux-crevettes-/-goi-cuon

Post rappelant la cuisson des bun, le pliage des galettes de riz et la recette de la sauce tuong préparée, liens en bleu : http://www.lacuisinedejess.fr/rouleaux-de-printemps-aux-crevettes-/-goi-cuon

Nem Nuong : Les boulettes de porc grillées vietnamiennes

Ces délicieusement boulettes de porc s’accompagnent d’un joli plateau d’herbes fraîches, de vermicelles de riz et de sauce tuong préparée.

On peut également les dévorer en rouleaux, comme des rouleaux de printemps, avec des herbes et des vermicelles à l’intérieur, puis les tremper généreusement dans la sauce tuong. Dans ce cas-là, disposer un saladier d’eau tiède et des tissus secs sur la table, et chaque convive réalisera ses propres Nem nuong cuon !

Bon appétit!

Voir les commentaires

Rédigé par Jess

Publié dans #Recettes vietnamiennes

Repost 0

Publié le 26 Mai 2013

Cá Chiên : Poisson Frit Viêt

Dimanche matin, comme beaucoup de marseillais, je pars en quête de bonnes affaires au Marché aux puces. Aujourd'hui, mon regard s'est ainsi attardé sur de jolis loups (bars) à un prix défiant toute concurrence.

De retour chez, moi après quelques hésitations, j'opte pour un grand classique de la cuisine vietnamienne : Le poisson frit ou Cá chiên. Pour ce plat populaire, on peut utiliser toutes sortes de poissons, cependant il est conseillé d'éviter les poissons trop plats ou trop épais. Au Vietnam, pour cette recette, on utilise très souvent du poisson chat ou du tilapia.

Ingrédients / 2 personnes :

- 1 grosse daurade vidée ou 2 petits loups

- 1 piment rouge haché finement

- 1 tige de citronnelle fraîche haché finement

- 1 bonne pincée de sel

- Huile végétale pour frire le poisson (ex : huile de tournesol)

Sauce nem

Recette :

A l'aide d'un couteau bien aiguisé et effilé, réaliser des incisions en biais de quelques millimètres de profondeur sur les deux côtés du poisson.

Dans une coupelle, mélanger délicatement le piment, la citronnelle et le sel. Badigeonner le corps du poisson avec cette marinade en veillant à bien l'introduire dans les incisions. Entreposer votre poisson au frais une trentaine de minutes.

Cá Chiên : Poisson Frit Viêt
Cá Chiên : Poisson Frit Viêt

Dans une grande poêle, verser environ 1cm d'huile. Faire chauffer cette huile, lorsqu'elle est bien chaude y faire frire le poisson à feu moyen. Il faut compter environ 5 à 10 minutes de chaque côté pour une grosse daurade et 3 à 5 minutes pour deux petits loups. La peau doit être dorée et croustillante.

Cá Chiên : Poisson Frit Viêt
Cá Chiên : Poisson Frit Viêt

Une fois cuite, verser de la sauce nem sur le poisson à peine sorti de la poêle. Pour cette recette, il est conseillé d'ajouter un peu de gingembre en purée et de la coriandre hachée à la sauce nem.

Servir aussitôt votre poisson frit avec un riz thaï parfumé.

Bon appétit!

Cá Chiên : Poisson Frit Viêt

Voir les commentaires

Rédigé par Jess

Publié dans #Recettes vietnamiennes

Repost 0

Publié le 7 Mai 2013

Rouleaux de printemps aux crevettes / Goi Cuon

Récemment je vous ai livré la recette des Bo Cuon ou rouleaux crus au boeuf, aujourd'hui je vous propose la recette des célèbres rouleaux de printemps.

Les Goi Cuon sont généralement servis en entrée, mais ils peuvent très bien se convertir en en-cas gourmands et frais à souhait.

Ingrédients / 8 gros rouleaux ou 16 moyens

  • 400g de crevettes
  • 200g – 400g de viande de porc, de préférence de la poitrine. A défaut, un bon morceau de longe pourra faire l’affaire.

Si on ne consomme pas de porc, le blanc de poulet est un parfait substitut.

NB : Il est également possible d'utiliser un reste de porc laqué découpé en lamelles. Les rouleaux n'en seront que plus délicieux.

  • 200g de vermicelles de riz « bun »
  • Environ 200g – 300g de pousses de soja frais
  • Les feuilles d’une demi laitue
  • 1 bouquet de menthe
  • 1 bouquet de coriandre
  • Quelques tiges de ciboule
  • 1 paquet de Galettes de riz de 20 à 22 cm de diamètre / banh trang

Pour tremper : Sauce hoisin préparée ou Tuong préparé (Tuong Pha)

Rouleaux de printemps aux crevettes / Goi Cuon

Recette :

  1. Dans une grande casserole, porter à ébullition 1L d’eau. Y ajouter 2 gousses d’ail, 1 échalote coupée en deux, 1 pincée de sucre et 1 pincée de sel.

Y faire cuire la poitrine de porc à faible ébullition. Il faudra compter entre 10 à 20 minutes selon l’épaisseur de la chair. La viande doit être cuite à point. Une fois cuite, égoutter la viande et laisser la refroidir.

2. Dans le même bouillon, cuire à point les crevettes entières. Les égoutter, les laisser refroidir, enfin les décortiquer.

Couper les ensuite en deux dans la longueur.

De même découper en fines lamelles la poitrine.

3. En suivant les instructions du paquet de « buns », faire cuire les vermicelles de riz. Une fois égoutter, les refroidir immédiatement avec de l’eau bien froide.

Les vermicelles doivent s’égoutter longuement, pour que toute l’eau s’en évapore. Il est donc impératif de réaliser cette étape au minimum 20 minutes avant de réaliser les rouleaux.

4. Laver les herbes. Enlever ensuite la partie dure des feuilles de laitue afin de faciliter l'enroulage.

5. Tremper rapidement une galette de riz dans de l'eau, la déposer sur un torchon sec. Il faut attendre 1 à 2 minutes car la galette doit s'assouplir. Y déposer (face à soi) sur moins d’un tiers de la galette un morceau de salade, puis quelques herbes, en veillant à laisser de l’espace de libre sur les extrémités.

Ensuite, déposer un peu de vermicelles sur le dessus (voire, beaucoup si on aime les rouleaux chargés, mais attention à pouvoir les rouler correctement après). Mettre également quelques pousses de soja.

6. Rouler une première fois délicatement en serrant bien jusqu’à environ la moitié de la galette.

7. Déposer ensuite, 2 à 3 demi-crevettes côté dos, puis 1 à deux lamelles de porc.

Intercaler une tige de ciboule, préalablement découpée pour l’ajuster au diamètre de la galette, entre la base du rouleau et les crevettes.

8. Rabattre ensuite les côtés en veillant à laisser le brin de ciboule dépasser d'un côté, finir de rouler en serrant bien mais pas trop car les galettes de riz sont assez fragiles.

9. Servir aussitôt accompagnée de sauce Tuong pha (Tuong préparé)

Rouleaux de printemps aux crevettes / Goi Cuon

Recette sauce Tuong pha :

Je vous propose ici deux recettes, une pour les pressés, une autre plus traditionnelle.

  • Recette 1 :

Mélanger 3 cuillères à soupe de sauce hoisin avec 3 cuillères à soupe d'eau chaude, une demi cuillère à café d'huile de sésame ou une cuillère à café de cacahuètes pilées.

  • Recette 2 :

ingrédients :

- 1 petite boite de sauce "Hoisin" (184g)

- 1 grosse cuillère à soupe de riz gluant cru

- 2 cuillères à soupe de cacahuètes grillées finement pilées

- du sucre en poudre

Rincer le riz gluant. Le cuire comme du riz classique dans une casserole avec l'équivalent d'un verre d'eau à feu doux. Attention à ce que le riz n'accroche pas.

Passer ensuite tous les ingrédients au robot mixer. Ajuster si nécessaire la consistance avec de l'eau de façon à obtenir une crème homogène assez épaisse pour napper une cuillère.

Selon les goûts, corriger l'assaisonnement avec un peu de sucre. Servir cette sauce légèrement tiède dans des coupelles individuelles. Saupoudrer le dessus, au dernier moment, de cacahuètes pilées.

Voir les commentaires

Rédigé par Jess

Publié dans #Recettes vietnamiennes

Repost 0

Publié le 23 Avril 2013

L'irremplaçable Porc Laqué

Je vous propose aujourd'hui un plat traditionnel que j'affectionne tout particulièrement : le porc laqué, appelé également porc char siu qui signifie porc rôti en cantonais ou Thịt xá xíu en vietnamien. A l'origine, une spécialité chinoise qui fut par la suite adoptée par les vietnamiens.

Qu'est-ce que le porc char siu?

Avec le canard laqué, il fait partie des rôtisseries chinoises et vietnamiennes traditionnelles. Les assaisonnements ou marinades varient, chacun sa recette, mais le principe reste le même : une viande délicieusement marinée puis rôtie lentement. Ainsi, la chair est idéalement parfumée, tendre à souhait.

Ce plat peut être réalisé aussi bien avec du filet mignon que de l'échine de porc. Il se consomme en plat principal avec du riz et des concombres, accompagné ou non de sauce (sauce hoisin préparée par exemple). Au Vietnam on aime aussi le consommer avec des herbes fraiches et des "bun" ou vermicelles de riz.

Le porc laqué constitue également et surtout la base de nombreuses préparations en Chine comme au Vietnam : Baozi, Banh Mi, Soupes, nouilles sautées, riz sauté, dans les rouleaux de printemps (ou goi cuon)... et j'en passe. Un met indispensable donc à de nombreuses préparations.

Il existe également un version "croustillante" tout simplement irrésistible! (Bien que moins légère : après une bonne portion et un riz blanc, c'est la sieste assurée)

L'irremplaçable Porc Laqué
Recette :

Ingrédients :

Marinade :

  • 1 cc d'huile de sésame / colorée ou non avec du roucou torréfié au moins 3 jours à l'avance, à défaut on utilise bien souvent un peu de colorant alimentaire rouge
  • 2 cs de sauce soja
  • 2cs de sauce hoisin
  • 2 cs de cassonade (à chauffer pour que le sucre devienne liquide et sirupeux)
  • 1 cs de vin jaune, ou à défaut de vinaigre de riz
  • 2 gousse d'ail en purée
  • 1/2 cc de 5 épices

Viande :

  • 600g de filet mignon ou d'échine de porc.

NB : Pour celles et ceux qui ne consomment pas de porc, cette recette peut être réalisée avec du poulet.

Mélanger tout les ingrédients de la marinade dans un saladier, y faire mariner la viande au moins 1h30, l'idéal étant d'effectuer cette étape la veille au soir. En effet, plus la viande marine, plus elle sera parfumée et tendre.

La cuisson :

En général, j'aime cuire la viande au feu de bois, le temps de cuisson va dépendre bien évidemment des braises et de l'épaisseur de la viande.

Au feu de bois ou barbecue électrique : Il est nécessaire de surveiller la viande et de la laquer régulièrement avec le reste de marinade. La viande doit caramélisée mais ne pas bruler. Il faut compter en général entre 15 et 30 minutes.

Au four : Il est nécessaire de déposer préalablement la viande sur une grille, hors du four, pour que l'excédent d'eau et de marinade s'égoutte.

Dans un four préchauffé à 200°c, commencer la cuisson pendant 15 minutes en position chaleur tournante.Puis 10 minutes en position grill. Laquer la viande avec la marinade, puis poursuivre la cuisson entre 5 et 10 minutes toujours position grill.

Comme toujours, le temps de cuisson dépendra du four utilisé et du poids de la viande. Il faut donc bien surveiller et veiller à ce la viande ne brule pas et garde toute sa tendreté.

L'irremplaçable Porc Laqué
L'irremplaçable Porc Laqué

Une fois cuite, il ne reste plus qu'à découper la viande en fines lamelles à la déguster accompagnée d'un riz blanc, de concombres et de sauce hoisin préparée au sésame ou aux cacahuètes , ou encore, avec des vermicelles de riz, de la menthe fraîche, des galettes de riz et de la sauce nuoc mam préparée.

Bon appétit!

L'irremplaçable Porc Laqué

Voir les commentaires

Rédigé par Jess

Publié dans #Recettes chinoises, #Recettes vietnamiennes

Repost 0

Publié le 14 Mars 2013

Bo signifiant boeuf en vietnamien et Bun vermicelle de riz.

Le Bo Bun ou "Bun Bo" est un plat simple et délicieux originaire du Sud du Vietnam. Un mélange de pâtes de riz, de crudités, de viande, le tout surmonté d'herbes aromatiques. Pour les gourmands on peut y ajouter également des cacahuètes concassées, des échalotes frites, du piment frais. Le tout arrosé de "sauce nems".

A l'origine, le bo bun servi avec les nems n'existait pas, mais il est lui aussi devenu un classique.

La célèbre variante ou "Bun Bo Nem", un Bo Bun auquel on ajoute 1 ou 2 nems découpés. Ce magnifique plat a été réalisé par Irene Ng!

La célèbre variante ou "Bun Bo Nem", un Bo Bun auquel on ajoute 1 ou 2 nems découpés. Ce magnifique plat a été réalisé par Irene Ng!

Le Bo Bun

Ingrédients / 2 Bun Bo Version classique au boeuf sauté à la citronnelle "bo xao sa".

1) Marinade
  • 250g de boeuf (steack ou filet) émincé

  • 1 cc de sauce huitre (+ 1)

  • 1 gousse d'ail écrasée

  • 2 cc de citronnelle émincée

  • 1 cc de sucre de canne

  • 1 cc de sauce soja

  • quelques gouttes d'huile de sésame

2) Ingrédients
  • 1 carotte râpée

  • 1/4 de concombre découpé

  • quelques feuilles de laitue émincées

  • une poigné d'herbes aromatiques émincées (menthe + coriandre)

  • 200g de pâte de riz "bun"

  • Sauce nems (y ajouter 1 cc d'huile de sésame)

  • Des cacahuètes concassées (en option : échalotes frites et piment frais)

Le Bo Bun
Dans un récipient, mélanger tous les ingrédients 1) Marinade
Le Bo Bun
Le Bo Bun Le Bo Bun
Le Bo Bun Le Bo Bun
Puis faire cuire les vermicelles de riz. Suivre les instructions fournies sur le paquet.

NB : En général, il faut les faire tremper quelques minutes dans de l'eau froide, puis les faire bouillir entre 3 et 5 minutes. Ensuite, les égoutter et les refroidir sous un filet d'eau froide.

Le Bo Bun
Dans un wok bien chaud :

Verser une cuillère à soupe d'huile de tournesol. Y faire revenir le demi oignon émincé.

Y faire sauter rapidement le boeuf mariné. La viande doit rester tendre et saignante. Le feu doit donc être bien fort pour qu'elle colore rapidement sans surcuisson.

NB : A la fin de la cuisson, on peut rajouter une cuillère café de sauce huitre à la viande. La viande n'en sera que plus gourmande.

Puis dans un grand bol ou une grande assiette creuse déposer successivement : quelques pousses de soja, un peu de concombre, des herbes fraiches, un peu de laitue, les nouilles, un peu de carottes râpées, le boeuf émincé.

Ajouter sur le dessus quelques herbes aromatiques et pour ceux qui le désirent des cacahuètes concassées et des échalotes frites.

Le Bo Bun Le Bo Bun Le Bo Bun
Le Bo Bun Le Bo Bun Le Bo Bun

Déguster ce "Bun Bo" en l'arrosant généreusement de sauce nems. Un délice!

Bon appétit!

Le Bo Bun

Voir les commentaires

Rédigé par Jess

Publié dans #Recettes vietnamiennes

Repost 0